Le forum du CIBA

Comité international de la Bonne Ambiaaaance !
 
HomeHome  PortailPortail  FAQFAQ  RegisterRegister  Log in  

Share | 
 

 Absinthe, suite et fin.

Go down 
AuthorMessage
p2et
Fondateur Commandeur d'Honneur
Fondateur Commandeur d'Honneur
avatar

Nombre de messages : 215
Date d'inscription : 2007-01-14

PostSubject: Absinthe, suite et fin.   Tue 8 Jul - 11:47

Bon, suite à une discussion avec une personne assez énnervante ce WE, j'ai fait des recherches et voici un chti lien sur des Allemands qui ont faits des tests de malades menthol sur de l'absinthe "preban" (= d'avant l'interdiction), sur celle de contrebande et sur celle autorisée aujourd'hui (partout en Europe).

http://pubs.acs.org/cgi-bin/sample.cgi/jafcau/2008/56/i09/pdf/jf703568f.pdf


c'est en anglais, c'est assez long, mais il en ressort que les absinthes de 1900 et celles d'aujourd'hui.. sont quasiment identiques A TOUT FUCKING POINT DE VUE.

Y a pas de drogue, de champis, ni de pin's dans les bouteillesetc, etc: les chiffres alarmants et décriés n'étaient que des spéculations ineptes de psycho-rigide-bacchus troués. L'absinthe produite à l'heure actuelle respecte les doses létales de tout composants (avec même une note assez comique en ce qui concerne 2 composants qui sont super-restreints en France).

Mieux encore: les absinthes (heuuu, oui, mais les vraies hein, pas l'ajjax vert tchèque), vu le style de production et les composants, sont meilleures que les vermouth, rhums et autres whyskis contenant des doses fort (trop ) élevées d'alcool méthylique (et autres hauts alcools) ainsi que des sels de cuivres (beurk).


En attendant, si des gens peuvent me trouver de l'absinthe de Val-travers, en Suisse, je suis preneur: elle est apparament celle qui déclasse le mieux Wink
Back to top Go down
Gzer
Troubadour
Troubadour
avatar

Nombre de messages : 357
Date d'inscription : 2007-04-02

PostSubject: Re: Absinthe, suite et fin.   Tue 8 Jul - 16:30

Comme le dit wikipedia, actuellement, la seule différence est que le produit responsable de l'effet décrié à l'époque (folie) a été ôté (thyone, et fenchone en France).
Back to top Go down
p2et
Fondateur Commandeur d'Honneur
Fondateur Commandeur d'Honneur
avatar

Nombre de messages : 215
Date d'inscription : 2007-01-14

PostSubject: Re: Absinthe, suite et fin.   Wed 9 Jul - 1:10

Bon, pour "Autochtone vivant dans une poubelle" qui n'a ENCORE RIEN COMPRIS, il faut arrêter de raconter n'importe quoi. Sur ce coup-là, wikipédia pue du cul.

A l'heure actuelle, la thujone, la fenchone et autre produit camphrés SONT TOUJOURS dans l'absinthe, dans des doses règlementées.

Si tu avais pris la peine de lire correctement ce que j'ai écrit, voire même d'essayer de tenter de lire le pdf en anglais, ces produits ne sont absolument pas toxiques avant des doses 1000 à 5000 fois supérieures.

La "folie" de l'époque, appelée absinthisme, était avant tout... de l'alcoolisme au premier degré. En effet, l'absinthe la plus chère était celle de chez Pernod, à 2 francs le litre d'alcool à 78°. Pour l'effet du thujone, qui ne se dégrade que lentement des terminaisons nerveuses sur lesquelles il a un effet beta-bloquant, il faut consommer plusieurs litres d'absinthe pure sans discontinuer pendant plusieurs jours. (en ayant la chance d'avoir une absinthe "hyper-chargée" vu que la plupart tapent dans les 10mg/litre)

Ce que j'essaye de faire comprendre, c'est que absolument tout ce que les gens disent sur l'absinthe (folklore "qui rend fou") provient de rumeurs et d'on-dits, et que beaucoup de personnes sont prêtes à jurer savoir quelque choses à son sujet sans avoir la moindre preuve scientifique.

L'étude précédente mets définitivement les points sur les i en démontrant a+b qu'il n'y a pas de champignons, pas de dose de 270 mg, pas de mauvais alcools, et que ce qui est autorisés aujourd'hui est la même chose que ce qui a été bannis pour des raisons totalement débiles en 1914. C'est donc assez cocasse de se réclamer de wikipédia qui ne montre rien que plusieurs mots répétés 300 fois sur le net, ou même d'entendre un habitant de Pontarlier dire "ouiiiiiiiii, nous faisons du pontarlier, ce n'est pas de l'absinthe tu vois, car c'est la même recette, mais sans les ingrédients blablablabullshit.

Les plantes de l'époque sont toujours utilisées (enfin, des nouvelles qui ont poussé, hein, pas de la paille), la tradition respectée; c'est le même produit.

Y a un chouette magasin à Paris, je pense que je vais aller y faire un tour un de ces quatre...
Back to top Go down
imhotep
Troubadour
Troubadour


Nombre de messages : 81
Age : 33
Date d'inscription : 2007-02-11

PostSubject: Re: Absinthe, suite et fin.   Wed 9 Jul - 3:15

héhé !!
d'abord, je tiens à dire que l'absinthe est née en egypte, huhu farao

après, j'ai des relations... eh oui qui l'eut cru.. les yvelines, c'est petit..et je connais un spécialiste très interessant et qui va peut-être en interesser plus d'un..

bref, pour ceux qui ont des doutes ou qui veulent en savoir plus, un petit article interessant de mon poteau benoit : http://www.asud.org/produits/absinthe.php

et pour ceux qui sont passionnés par la fee verte, voilà son site !! http://www.herbaut.de/bnoel/menue.htm

bonne lecture !
Back to top Go down
Gzer
Troubadour
Troubadour
avatar

Nombre de messages : 357
Date d'inscription : 2007-04-02

PostSubject: Re: Absinthe, suite et fin.   Wed 9 Jul - 12:13

p2et wrote:
Bon, pour "Autochtone vivant dans une poubelle" qui n'a ENCORE RIEN COMPRIS, il faut arrêter de raconter n'importe quoi. Sur ce coup-là, wikipédia pue du cul.

Brave homme, je ne doute pas que tes mots ont dépassés ta pensée, car certes je suis un crétin fini, mais j'arrive encore à lire. Ce que j'ai voulu dire (et mal écrit) était effectivement que la seule différence était ces deux produits dont les doses ont été limitées car certaines études semblaient montrer leur toxicité. Merci de m'avoir corrigé, j'irais donc me faire fouetter par ma fidèle ingé-nue... ah, elle est déjà là.

p2et wrote:

Si tu avais pris la peine de lire correctement ce que j'ai écrit, voire même d'essayer de tenter de lire le pdf en anglais, ces produits ne sont absolument pas toxiques avant des doses 1000 à 5000 fois supérieures.

Je ne doute pas que dans ton omniscience, tu sais que lorsqu'une étude prouve une toxicité par exemple, elle dit que pour une dose donnée on arrive à certifier qu'il y a un effet toxique, ce qui ne signifie pas qu'en dessous, il n'y a aucun effet toxique mais que cet effet devient difficile à certifier tant les effets de bords, la sensibilité des patiens, etc. entre en compte, d'autant plus qu'on on ajoute la probabilité d'erreur. Tu sais donc aussi que c'est l'origine du facteur de différence entre la dose de toxicité prouvée et la dose légale. Par ailleurs tu sais aussi qu'une étude de ce genre doit voir son protocole expérimental validé par d'autres scientifiques avant d'être confirmée par d'autres études faites par d'autres équipes selon le même protocole expérimental ce qui n'est pas encore fait puisque ton étude date de 2008.
Bref, je ne dis pas tout cela pour toi qui sais bien ce qu'est un protocole expérimental et la démarche scientifique, mais pour les pauvres incultes que nous sommes et qui tirons le peu de notre sapience de ce que nous lisons sur ce forum...

Dans le cas, bien peu probable, où je n'aurais rien compris et où ces boutades auraient eu une note d'agressivité et de supériorité, le docteur recommande de prendre une dose de :ciba: et d'humilité tous les matins au petit déjeuner.
Back to top Go down
imhotep
Troubadour
Troubadour


Nombre de messages : 81
Age : 33
Date d'inscription : 2007-02-11

PostSubject: Re: Absinthe, suite et fin.   Wed 9 Jul - 12:18

Gzer wrote:
j'irais donc me faire fouetter par ma fidèle ingé-nue... ah, elle est déjà là.

quand tu veux chéri, mon fouet t'attend ! Twisted Evil Twisted Evil




sinon si vous voulez du toxique, je vous ramene un echantillon de mon urine post-congres !



rhooooooo je suis saaaaaaaaaaaaale!!! je frequent trop d'IPP moi, faut que je me soigne
Back to top Go down
p2et
Fondateur Commandeur d'Honneur
Fondateur Commandeur d'Honneur
avatar

Nombre de messages : 215
Date d'inscription : 2007-01-14

PostSubject: Re: Absinthe, suite et fin.   Wed 9 Jul - 13:26

"Autochtone vivant dans une poubelle", l'argument de wikipédia ne tient pas: c'est normal car il est dans l'idée de "l'inconscient collectif" que des preuves existent, c'est tout.

Pour tout ce qui est des protocoles expérimentaux sur l'absinthe: c'est inutile dans un sens, mais réjouissant de voir le travail de 2008.

En effet, des travaux très poussés sur les composants de l'absinthe ont déjà été fait il y a longtemps. L'Espagne n'a jamais interdit l'Absinthe, et les Etats-Unis ont étudié la toxicologie de ce produit avant de le déclaré "bon pour la consommation". Beaucoup de scientifiques ont étudié la molécule de thujone. Les conclusions sur son effet sont tirées de son ultra-ressemblance avec des molécules de THC.

Pour les autres plantes utilisées, je ne vois même pas pourquoi les gens discutent, vu qu'elles sont déjà utilisées dans une boisson assez connue, j'ai nommé: la chartreuse (et plein d'autres, mais moins symboliques).

Leur concentration dans l'absinthe est "limitée juridiquement", mais il faut bien noter que c'est aussi limité "naturellement" par la plante elle même et par la fabrication. Les doses dangereuses ne sont pas atteignables de façon fortuites.

Prenons un exemple totalement absurde. La dose létale de caféine est de 192 mg/kg (de la personne, donc disons 45kg pour Imo, ce qui fait à peu près 8640 mg) . Or on trouve de la caféine dans le chocolat, par le biais du cacao. Et bien je propose que l'on bannisse le chocolat car il est mortel, voilà. Ou bien non, on va l'autoriser, mais alors uniquement si il y a une dose letale de moins de 2 mg/kg de caféine dedans. Ce qui est actuellement le cas , en plus. (2 mg par 100 gr de chocolat au lait)

On peut donc conclure que si Imothep mange 8640 / 2 = 4320 X 100 gr de chocolat, donc en mangeant 432 kilo de chocolat, elle va être tuée par la caféine ! OMG ! au secours ! que fait la police ! affraid


(j'ai ajouté un joli smiley pour montrer que ce que j'écris n'est pas le résultat d'une hargne vicérale envers les détracteurs de l'absinthe, mais juste parce que je ne mets jamais de smileys, ça tue les yeux).

Il ne faut pas de compétence scientifique ultra-poussées pour comprendre que les gens qui ont interdit l'absinthe ne l'ont pas fait à cause de la dangerosité du produit, mais ont été guidés par des besoins personnels (qui pour masquer la guerre, qui pour vendre son vin). Il faut absolument stopper net tout fantasme, peur, crainte et idée reçue à ce propos. Je sais que le lavage de cerveaux dure depuis quasi un siècle, et c'est ce qui fait la beauté de mon combat.

La vie est une ture lutte

:ciba: lol! Suspect I love you I love you I love you I love you
Back to top Go down
Sponsored content




PostSubject: Re: Absinthe, suite et fin.   

Back to top Go down
 
Absinthe, suite et fin.
Back to top 
Page 1 of 1
 Similar topics
-
» Problème de fuite d'huile suite descente trottoir
» [AIDE] Probleme messagerie vocale virtuelle orange suite au passage à Froyo
» [Neville, Katherine] Le Feu Sacré (suite de "Le Huit")
» La suite de Wish dans Kobato
» Médaille jésuite - St-Ignace-de-Loyola/St-François-Xavier (2)

Permissions in this forum:You cannot reply to topics in this forum
Le forum du CIBA :: Folklore Internationaux :: Bouffe & Picolle-
Jump to: